Les paris sportifs en ligne se portent bien en France

LE CHIFFRE :

5 000 contre 1

Si en juillet 2015, vous aviez parié 5 £ auprès des bookmakers britanniques que l’équipe de Leicester gagnerait le championnat de football anglais en 2016, vous seriez en passe de gagner dans les prochaines semaines 25 000 £ grâce à une cote de 5 000 contre 1.

Une victoire probable de cette équipe devrait donc engendrer la plus grosse perte jamais enregistrée par les sociétés de paris britanniques.

En France, les paris sportifs ne devraient pas générer de tels gains dans les prochaines semaines. Malgré cela, ce marché s’est bien porté en 2015.

Le secteur des paris sportifs est la seule composante des marchés des jeux d’argent en ligne à connaître une dynamique de croissance à +30% par rapport à 20141.

Du côté des jeux de cercle, les paris sont en baisse de 14% et ceux des paris hippiques sont en recul de 2% par rapport à 2014.

Ainsi, pour la seconde année consécutive, le niveau des mises enregistrées pour les paris hippiques (1 016 m€) se retrouve inférieur à celui des paris sportifs (1 440 m€).

Au sein du secteur des paris sportifs, le football demeure la discipline qui attire la grande majorité des mises (61% en T4 2015) avant le basket (15%), le tennis (11%) et dans une bien moindre mesure le rugby à XV (6%).

Le smartphone et la tablette sont de plus en plus utilisés pour se connecter aux sites ou applis de paris sportifs aux dépens de l’ordinateur et pour la première fois depuis l’ouverture du marché, davantage de connexions ont été effectuées via les terminaux mobiles que via les ordinateurs (53% en T4 2015).

Un constat que l’on ne retrouve pas pour les jeux hippiques en ligne dont les connexions se font majoritairement depuis un ordinateur (64% en T4 2015).

Pour en savoir plus:
1 Source Arjel «  Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France, T4 2015 »

Vous devriez apprécier