Les objets connectés et la création de valeur

LE CHIFFRE :

74 milliards €

Selon le think tank Institut Montaigne1 et A.T. Kearney, les objets connectés associés au big data représentent un potentiel de création de valeur estimé pour la France entre 74 milliards € en 2020 (3,6% du PIB) et 138 milliards € en 2025 (7% du PIB).

Le chiffrage réalisé s’appuie sur trois leviers de valeur :

  • une augmentation de la productivité: (30 à 64 Mds € de 2020 à 2025) qui concerne l’exploitation des données produites par les objets et leur environnement, la capacité de les contrôler à distance et d’optimiser leur fonctionnement voire de rendre quasiment autonomes des systèmes d’objets.
  • des gains de pouvoir d’achat: (24 à 42 Mds € de 2020 à 2025) : les leviers appliqués aux consommateurs entraîneront selon ce rapport des économies significatives en termes d’énergie ainsi qu’une plus grande durabilité des produits consommés.
  • des économies de temps monétisées: (20 à 32 Mds € de 2020 à 2025) conséquence, selon ce rapport, des gains directs de productivité en temps travaillé grâce aux progrès médicaux qu’ils vont générer.

 

Au global, ce rapport indique que chaque euro investi dans les objets connectés pourrait produire jusqu’à six euro de gain de productivité, de pouvoir d’achat et d’économies de temps monétisées.

A ce potentiel, le rapport y ajoute le développement de ce nouveau marché d’équipements connectés, dont la création de valeur est estimé entre 15 et 23 milliards €.

Ces créations de valeur vont donc bénéficier selon le rapport à tous les secteurs et plus particulièrement au logement, grâce aux économies d’énergie que ces objets vont générer, au transport avec la multiplication des systèmes d’assistance à la conduite et aux nouvelles coordinations entre les véhicules…

Le rapport met aussi en avant le secteur de la santé comme fort bénéficiaire du développement de ces objets connectés, en permettant un meilleur suivi des maladies chroniques et une meilleure observance des traitements.

 

Pour en savoir plus:
1 Source Institut Montaigne « Big data et objets connectés » avril 2015

Rapport disponible

Vous aimerez aussi...