Les millennials sont toujours fans de produits de luxe

Les Millennials sont prêts à dépenser toujours plus d’argent dans le luxe

Les consommateurs nés entre 1981 et 1997, également connus sous le nom de Millennials, se sentent optimistes quant à leurs finances personnelles. Par conséquent, ils prévoient de dépenser plus d’argent dans le secteur du luxe. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par la banque d’investissement et la société de services financiers UBS auprès de plus de 3 000 personnes interrogées. Ces personnes sont basées aux États-Unis, en France, en Italie et en Chine.

Résultat de recherche d'images pour "millennial luxe"

Près de 50 pour cent des Millennials américains s’attendent à ce que leurs situation financière s’améliore au cours des douzes prochains mois, contre 35 pour cent d’américains âgés de 35 ans ou plus.

La disparité est encore plus grande en France, où près de 60 pour cent des Millennials se doutent que leurs revenus vont augmenter dans un avenir proche, contre 30 pour cent de ceux appartenant aux générations plus âgées. Quant aux Chinois, les consommateurs Millennials et les consommateurs âgés sont très optimistes: 70 pour cent contre 65 pour cent.

Une bonne nouvelle pour les entreprises qui vendent des produits de luxe, sachant que la génération Millennials a été à l’origine de 85 pour cent de la croissance du secteur l’an dernier. En fait, les marques de mode de luxe qui ont su s’adresser à la clientèle de manière adéquate ces derniers temps, enregistrent un pourcentage élevé de ventes provenant de la génération Y.

Par exemple, UBS estime que les revenus de Saint Laurent proviennent à 65 pour cent de ce groupe en 2017, tandis que les ventes de Gucci chez les Millennials étaient estimées à 50 pour cent. Selon UBS, Louis Vuitton a réalisé environ 33 pour cent de ses bénéfices auprès de consommateurs âgés de 21 à 37 ans.

Résultat de recherche d'images pour "millennial luxe"

Une bonne nouvelle pour les entreprises des produits de luxe

En parlant de Gucci et de Louis Vuitton, les deux maisons ont une grande raison de se réjouir: 23 pour cent des Millenials en France, en Italie et aux États-Unis ont mentionné le label dirigé par Alessandro Michele comme leur favori, tandis que Louis Vuitton a été mentionné par 19 pour cent d’entre eux. Ces résultats correspondent à une recherche antérieure d’UBS, selon laquelle les deux marques obtiennent le plus grand nombre de «j’aime» par publication sur les réseaux sociaux.

Gucci et Louis Vuitton sont suivis par Alexander McQueen, Rolex et Hugo Boss en France, tandis qu’en Italie, les Millennials ont placé Prada, Rolex et Bulgari aux troisième, quatrième et cinquième places respectivement.

Les consommateurs plus âgés ont des préférences légèrement différentes: en France, les trois principales marques des 35 ans et plus sont les marques Hermès, Hugo Boss et Chanel. Rolex, Gucci et Prada occupent les trois premières places en Italie.

Résultat de recherche d'images pour "millennial louis vuitton"

En Chine, où les Millennials consacrent en moyenne 20 pour cent de leurs revenus à l’achat de produits de luxe, les jeunes consommateurs affichent les mêmes goûts que les générations précédentes, les cinq premières places de la liste étant identiques pour les deux groupes : Hermès, Chanel, Cartier, Gucci et Dior.

Cependant, l’étude indique que la génération des Millennials s’intéresse moins au « nom de marque » que les générations précédentes, l’activité des médias sociaux et le soutien aux célébrités apparaissant comme des facteurs plus importants dans leurs achats en Europe et en Chine. Les Millennials américains, quant à eux, sont étonnamment moins enclins à être influencés par les célébrités ou les médias sociaux, attribuant une valeur plus élevée au nom de marque et au savoir-faire.

Sources : Fashion United / UBS

Vous devriez apprécier