Les dépenses publicitaires explosent sur Instagram

Les annonces se portent bien sur certaines plateformes. Très bien même ! D’après un rapport de la société Merkle, les dépenses publicitaires sur Instagram ont été quatre fois plus importantes que sur Facebook l’année passée. Du côté de YouTube, ces dernières ont presque triplé.

L’application détenue par Facebook est une véritable mine d’or. Alors que les dépenses publicitaires ont augmenté de 40% sur le Social Network au cours du deuxième trimestre, celles sur Instagram ont littéralement bondi de 177%.

Une croissance stupéfiante qui a permis de faire progresser de 209% le nombre d’impressions publicitaires et de réduire les CPM de 10%.

Cette hausse des dépenses est le résultat d’un désengagement des annonceurs sur Facebook. Les impressions publicitaires sur le réseau social ont diminué petit à petit de 17% d’une année à l’autre.

Toutefois, ce succès est à nuancer lorsque l’on regarde les données de plus près. Les analystes de Merkle expliquent qu’Instagram a généré 20% d’impressions publicitaires avec seulement 9% de clics par rapport à Facebook au deuxième trimestre.

Et ça n’est plus une surprise : tout se joue sur mobile aujourd’hui. Les smartphones jouent un rôle de plus en plus important. Au deuxième trimestre dernier, le mobile représentait 82% des dépenses publicitaires sur Facebook ; contre 74% un an en arrière.

La plupart des clics (92%) sur des publicités ont été effectués sur un téléphone ; contre 79% un an plus tôt. C’est d’ailleurs la première fois que la part de clics sur mobile dépasse les 90% sur Facebook.

Et YouTube alors ?

Toujours selon Merkle, les dépenses publicitaires sur la plateforme de streaming ont progressé de 189% en un an. Grâce au mobile, les impressions d’annonces ont augmenté de 225% et le CPM moyen de 11%. Au deuxième trimestre, tablettes et smartphones représentaient 79% des dépenses publicitaire sur YouTube ; contre 71% il y a un an.

Au final, les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou YouTube rassemblent 85% des dépenses publicitaires sur mobiles. C’est-à-dire un peu plus que la vidéo (78%) et beaucoup plus que le display (49%).

Source : ZDnet

Vous devriez apprécier