Les adblockers sur mobile sont peu répandus en Europe mais fortement implantés en Asie-Pacifique

LE CHIFFRE :

1,3 million

Selon un rapport de PageFair1, seulement 1,3 million de Français bloquerait la publicité sur mobile.

Soit un niveau très proche de celui constaté en Allemagne (1,1 million) et équivalent à celui de la Grande-Bretagne.

Mais, les faibles utilisations de ces bloqueurs de publicité sur mobile dans ces trois pays cache en fait une croissance dans le monde de 90% sur un an.

En janvier 2016, 419 millions2 de smartphones dans le monde étaient équipés d’un bloqueur de publicité soit 22% du parc.

Et ce sont dans les pays « émergents » que l’utilisation de ces bloqueurs de pub sur mobile est la plus élevée, endroits où le mobile constitue le plus souvent le principal accès à Internet et où les lancements automatiques de pubs vidéo, consommatrices de datas, peuvent coûter cher.

Dans les faits, un tiers des mobinautes Chinois (159 millions) aurait installé ces bloqueurs et plus de 60% en Inde (61%) et en Indonésie (66%),

93% des utilisateurs de navigateurs bloqueurs de pub sont situés dans la région Asie-Pacifique alors qu’ils représentent 55% des mobinautes.

Pour PageFair, le navigateur bloqueur de publicités est le principal système utilisé par les mobinautes (408 millions) quand les applis disponibles sur le store iOS n’ont enregistré que 4,5 millions de téléchargements.

Les mobinautes ont l’embarras du choix entre les 45 navigateurs différents disposant d’un bloqueur de publicité disponibles en version iOS ou Android.

Pour PageFair, ce phénomène n’est pas près de s’arrêter, le cap du milliard d’utilisateurs devrait être bientôt atteint.

Pour en savoir plus:
1 Source PageFair « Adblocking oges mobile » mai 2016

2 Hors blocking apps, in-app adblockers, et opt-in adblockers dans les navigateurs

 

Vous aimerez aussi...