L’e-commerce pousse les marques à se réinventer

«L’offensive des marques sur la vente en ligne n’est pas neutre. L’e-commerce est à l’aube d’une nouvelle révolution dont l’onde de choc va se répercuter sur l’ensemble du commerce.

Les marques comme les e-commerçants ont tout intérêt à s’y préparer !» explique Marc Lolivier, Délégué général de la Fevad en conclusion de l’étude menée par la Fevad avec KPMG.

L’étude indique que l’e-commerce pousse les marques à se réinventer avec 3 profils de marques :

  • les «First movers» : les marques qui ont investi dès l’apparition du e-commerce et sur plusieurs tableaux
  • les «Fast followers» : les marques qui ont investi prudemment mais sûrement dans le digital en choisissant leurs batailles
  • les «Late movers» : les marques qui ont peu ou pas investi dans le digital : elles n’ont pas encore compris l’opportunité que cela représentait, ou craignent de sauter le pas

Actuellement, la plupart des marques sont en train d’explorer le DtoC (Direct to Consumer). 46% des marques sondées ont indiqué que le lancement ou l’accélération de leur stratégie du DtoC figure parmi leurs projets prioritaires.

De plus, 82% d’entre elles déclarent que lancer son propre site de vente en ligne est le meilleur moyen pour une marque de réussir sa stratégie e-commerce.

L’étude détaille également les types de relations entre marques et commerçants : traditionnels, e-commerçants spécialisés et pure-players.

Sources : Offre media et Fevad/KPMG

Vous devriez apprécier