La mesure d’audience passive est une avancée importante selon Laure Debos

Le CESP (Centre d’Etude des Supports de Publicité) consacre un dossier spécial à la mesure passive de l’audience.

Ce dossier comprend les interviews de nombreux professionnels dont Laure Debos, Directrice d’Analytics & Insights chez Publicis Media.

 

laureVous avez suivi l’évolution de l’étude ONE Premium de l’ACPM vers la mesure passive, qu’en pensez-vous ?
C’est la première étude single source. Elle a été réalisée en s’adossant à des partenaires référents sur le marché (Ipsos, Weborama). C’est une évolution majeure et qui était très attendue car cela nous permet enfin d’avoir des données « réelles » d’audience digitale pour les marques de presse versus des données déclaratives précédemment, avec le risque d’approximation que cela comportait.

Quel est l’intérêt pour les agences médias d’avoir des résultats sur les marques de presse, print + digital, tous devices confondus ?
ONE Premium est la seule étude étudiant les cibles « haut de gamme » (cadres ou les hauts revenus) et très digitalisées, c’est une réelle étude attitudinale nous permettant de comprendre la consommation médias et le style de vie dans son ensemble de cibles très prisées de nombreux annonceurs luxe (horlogerie, automobile…).
Ainsi, les résultats print + digital, tous devices, permettent de mieux appréhender toutes les lectures et d’adapter les stratégies médias en conséquence. Depuis deux ans, Publicis Media est organisé avec un département Publishing, ce qui nous a permis d’offrir à nos marques des expériences presse sur le digital renouvelées et engageantes. S’appuyer sur des données récentes d’audience est un levier supplémentaire de croissance.

Plus généralement qu’apporte la mesure passive ?
Une mesure passive en général apporte plus de fiabilité et permet un meilleur suivi des consommations. C’est une avancée importante pour le média et pour la mesure d’audience en général. Et ce d’autant plus, dans un contexte où la question de la confiance est cruciale, et notamment la confiance envers les KPIs et mesures utilisés au quotidien en médiaplanning et en stratégie média.

Source : CESP

Pour retrouver l’intégralité du dossier, cliquez ICI

Vous aimerez aussi...