59% des Français envisagent d’acheter une voiture électrique d’ici 2030

LE CHIFFRE :

59%

59% des Français non-équipés d’une voiture électrique envisageraient de s’en procurer une au cours de la prochaine décennie1.

La tendance pour la France est comparable à celle observée en Allemagne (55%) et en Suède (54%), soit un niveau supérieur à celui constaté pour le Royaume-Uni (44%).

Pour les Français, les Suédois et les Allemands, la volonté de réduire l’empreinte carbone est le principal motif d’acquisition d’une voiture électrique.
A l’inverse, les Britanniques justifient cet achat par la réception en contrepartie d’un crédit d’impôt de la part de l’État.

On pourrait penser qu’une durée de chargement des batteries trop longue et un nombre peu élevé de points de rechargement sur leur territoire pourraient retenir les Européens de disposer d’une voiture électrique, il n’en est presque rien.
Ces consommateurs retiendraient principalement les coûts d’acquisition trop importants et la crainte de manquer de formations pour ne pas acquérir une voiture électrique.

Les coûts d’achats ont d’autant plus d’importance aux yeux des Français que si le prix d’une voiture électrique était au même prix qu’une voiture à essence, 67% en feraient leur prochain véhicule.

Pour en savoir plus :
1Source : « Greener roads » , une étude réalisée par le cabinet Atomik Resarch pour le compte d’Ansys, entreprise spécialisée dans la modélisation numérique.
Interviews auprès de 16 307 personnes réparties dans dix pays, dont la France.
Photo Michael Marais / Unsplash

Vous aimerez aussi...